Palais, temples et autres...

standing800

Standing Buddha (ou Buddha debout) une des trois représentations du Buddha en or et d'une taille impressionnante.  Une des superstitions thaie veut que lorsque l'on visite Bangkok, la visite des trois statues porte chance.



Wat Phra Keo

Le temple du Bouddha d’Emeraude est le temple le plus prestigieux du pays, historiquement lié à la fondation de Bangkok puisqu’il fut édifié par Rama I de 1782 à 1784. Temple royal, utilisé uniquement pour certaines cérémonies, le Wat Phra Kéo fait figure de véritable ville religieuse, avec ses multiples cours, pavillons, chedi, etc. Il fut construit pour abriter dignement le fameux Bouddha d’Emeraude, statue de jade taillée d’une pièce, investie de pouvoirs occultes.

BKK1_800
Au sud du palais Chakri Maha Prasat, deux sentiers mènent à l’ancien harem du roi, où vivaient parfois plus de 3 000 personnes (enfants, anciennes et futures concubines du souverain). A l’est du palais Chakri Maha Prasat se dresse un ensemble de trois bâtiments : le Maha Montien (" grande résidence "). La vaste pelouse du jardin, entourée d’arbres et d’édifices polychromes, servait encore récemment à la réception annuelle donnée à l’occasion de l’anniversaire du roi.  Les princes héritiers ont été élevés dans ce palais.

Aujourd’hui, le palais est réservé aux chefs d’Etat étrangers et aux hauts dignitaires du clergé bouddhiste invités par le roi.    

Le Grand Palais, ceinturé par un mur long de 1 900 mètres, fut construit par Rama I en 1782 comme centre du pouvoir et résidence royale. Agrandi par Rama II, puis par les souverains successifs de la dynastie Chakri, et achevé sous le règne de Rama IV (1851-1868), l’ensemble couvre quelque 218 000 m². Le Grand Palais présente une juxtaposition de styles où la tradition orientale rencontre des influences occidentales classiques. Le Grand Palais n’est plus habité puisque le souverain actuel réside au palais Chitralada, sur l’avenue Rama V, dans un quartier plus aéré.

A l’intérieur de l’enceinte du Grand Palais se trouve le palais lui-même, mais aussi des bureaux gouvernementaux, ainsi que la chapelle royale du Bouddha d’Emeraude.

BKK2_800Le palais Chakri Maha Prasat, dans les tons roses, fut construit entre 1876 et 1880 par le roi Chulalongkorn d’après les plans d’un architecte anglais, dans le style de la Renaissance italienne, en souvenir de ses voyages en Europe. Les toits étagés, couronnés de chedi, sont cependant typiquement siamois. C’est là que le souverain reçoit les hauts dignitaires étrangers. Cette salle est décorée de quatre tableaux représentant des échanges diplomatiques entre Thaïs et Européens. Passée la porte d’entrée se trouvent à droite une scène illustrant l’accueil, à Londres, par la reine Victoria de l’ambassadeur du roi Rama IV (1851-1868), et à gauche, une scène figurant l’empereur Napoléon III accueillant une mission siamoise à Fontainebleau. Au centre de la pièce, à gauche est suspendu un tableau montrant le roi Rama IV recevant en audience une mission diplomatique française. Le tableau qui lui fait face, à droite, dépeint l’ambassade du roi Narai reçue en 1684 à la Galerie des glaces du château de Versailles par Louis XIV. La plupart des ornements de cristal furent offerts au roi Chulalongkorn (Rama V) par des monarques étrangers.(texte ambassade de France en Thaïlande)


bkk4_800

LE CLOÎTRE

Sur prés d'un kilomètre, les murs sont peints de grandes fresques datant de Rama 1er (1782-1809), illustrant les épisodes du Ramakian. Vous retrouverez en 178 tableaux, les exploits d'Hanuman, le Roi des singes.

Il était en pleine restauration lors de ma visite, un travail titanesque, mais des artistes de premier choix !!!





Détails architecturaux

bkk5_800


bkk6_800











bkk8_800

bkk7_800